CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

Maine Découvertes

 

Maine Découvertes – Le magazine du patrimoine de la Sarthe et de la Mayenne est une publication des Éditions de la Reinette (30 rue Xavier-Bichat, 72000 Le Mans). Il s'agit d'une revue trimestrielle assez luxueuse (papier glacé, photographies en couleurs...). Nous présentons ici plus particulièrement les articles consacrés à la Mayenne.

N° 46 de septembre à novembre 2005 : Le diable fait recette, mais déçoît un peu...

Le n° 46 de Maine Découvertes (septembre, octobre et novembre 2005) s’ouvre par un « dossier » intitulé « Démons et merveilles : une autre image du diable ». L’article vaut surtout pour la qualité des photographies, en couleurs, toutes plus ou moins superbes.

 

N° 47 de décembre 2005 à février 2006 : Le mur vitrifié de Sainte-Suzanne

Dans Maine Découvertes n° 47 de décembre 2005, Gérard Morteveille, président de l’Asso­ciation des Amis de Sainte-Suzanne, a réalisé une intéressante synthèse sur le mur vitrifié qu’on peut découvrir au pied des remparts de la cité fortifiée. Cette partie du mur ne ressemble à nulle autre : « Les pierres de grès sont soudées par un mortier noirâtre, ressemblant à la coulée d’une lave refroidie ».

 

N° 49 de juin à août 2006 : Un numéro intéressant... mais inégal

Le numéro s’ouvre sur les estampes du Japo­nais Utagawa Kunisada (1786-1865), dont les musées de Laval possèdent une collection, la­quelle a fait l’objet d’une exposition au musée-école de La Perrine, fin 2005-début 2006.

 

N° 50 de septembre à novembre 2006 : Raymond Dubois, G. Bruno et Perrine Dugué...

Le n° 50 de Maine Découvertes est l’occasion, pour Gil Galbrun-Chouteau, rédacteur en chef, de rappeler dans l’éditorial que la revue est née de deux évidences : « Une réalité, nos deux départements de la Sarthe et de la Mayenne possèdent une histoire commune (ce que nous appellerions une même " identité culturelle ") et le désir de faire partager nos " découvertes " lo­cales ». L’éditorialiste souligne également que les rédacteurs, « venus de tous horizons, de toutes sensibilités », sont « tous bénévoles »

N° 53 de juin à août 2007 : Comprendre ce qu'est un pays d'art et d'histoire

Dans un article intitulé « Laissez-vous conter le Pays d’art et d’histoire Coëvrons-Mayenne », Pascal Trégan, animateur de l’architecture et du patrimoine, nous explique ce qu’est le réseau national des Villes et Pays d’art et d’histoire, créé en 1985 par le minis­tère de la Culture.

 

N° 58 de septembre à novembre 2008 : Invitations à la sortie

Pascal Trégan ouvre le trimestriel avec le château – celui de Mayenne – « où le public est roi ». Selon l’auteur, le mu­sée du château « pla­ce le public au centre de ses préoccupa­tions ». Son amé­nagement et son fonc­tionnement « ont été façonnés par une évi­dente volonté de s’a­dresser à tous ».

 

N° 59 de décembre 2008 à février 2009 : Un maître du roman populaire, Frédéric Soulié

Le Petit Larousse n’a pas retenu son nom et pour­tant, nous assure Nicole Villeroux, « ses œuvres connaissaient un succès égal à celles de Balzac ou de Dumas ». Seulement, son succès fut éphémère. Au XXe siècle, Frédéric Soulié (1800-1847) aura surtout intéressé un universitaire américain, Harold March, de Yale, qui, en 1929, lui consacra une étude exhaustive.

 

N° 60 de mars, avril et mai 2009 : Y aura-t-il un jour une rue Challaye à Laval ?

À compter du 6 avril 2009, le musée de l’Auditoire, à Sainte-Suzanne, allait présenter une exposition comparant les guerriers japo­nais et européens. « D’un bout à l’autre du globe, les samouraïs et les chevaliers mirent au point des outils et des techniques de combat comparables », explique Anthony Robert. Celui-ci, dans Maine Découvertes, introduit l’exposition en présentant quelques pièces d’exception, « qui montrent le grand savoir-faire des forgerons japo­nais » au service des seigneurs féodaux et de leurs samouraïs. L’exposition elle-même a ac­cueilli des pièces provenant du musée de l’Ar­mée, de musées régionaux et de collections privées.

N° 61 de juin, juillet et août 2009 : Des ardoisières de l'Anjou à la Noce 1900 d'Athée

Dans le n° 61 de Maine Découvertes (juin-juillet-août 2009), Le Mans, tout particulière­ment, est privilégiée avec l’« origine ou­bliée » de la place de l’Éperon ; les sondages archéologiques aux Jacobins, lesquels ont permis de retrouver des charniers humains qui rappellent, autrement que les textes des auteurs partisans de l’époque, la bataille du Mans des 12 et 13 décembre 1793 ; enfin La Dame au collier rouge, un roman-feuilleton de Ponson du Terrail (1829-1871), dont l’action se déroule dans le Vieux-Mans en 1796. « On ne s’en éloigne, écrit Nicole Villeroux, que pour aller jusqu’à La Gravelle, à la lisière de la Bre­tagne lors d’une expédition contre les chouans »...

N° 62 de septembre, octobre et novembre 2009 : Le Mayennais René Étiemble aurait 100 ans

Dans le n° 62 de Maine Découvertes, deux articles concernent plus particulièrement le département : le premier, d’évelyne Ernoul, sur le logis du Domaine, à Saint-Martin-du-Limet ; le second, de Nicole Villeroux, sur René Étiemble (1909-2002), « Mayennais et planétaire ».

 

N° 63 de décembre 2009, janvier et février 2010 : Le musée d'Art naïf et Séraphine inspirent...

Dans le n° 63 de Maine Découvertes – Le magazine Sarthe-Mayenne (décembre 2009 – janvier et février 2010), la Mayenne est surtout présente à travers deux portraits. Tout d’abord celui de Gustave Cahoreau, né à Neau en 1929, garçon de ferme, dont les sculptures, écrit Pascal Trégan, vont être « pro­pulsées dans l’histoire de l’art, de l’Art brut plus précisément ».

 

N° 64 de mars, avril et mai 2010 : Alter Enga et le voyage solidaire

« L’arc, la flèche et le sanglier » : Gérard Morte­veille dresse le portrait de l’Évronnais Jean-Pierre Rezé qui est passé du plâtre (meilleur ouvrier de France en 1994) à la fabrication… et à l’utilisation des arcs comme on le faisait autrefois.

 

N° 65 de juin, juillet et août 2010 : Plissée et faillée, une Mayenne "armoricaine"

Le n° 65 de Maine Découvertes consacre ses dix première pages à l’histoire géologique de ce territoire aujourd’hui constitué par la Mayenne et la Sarthe. Même si l’auteur, Pierre Chevet, s’efforce d’être le plus pédagogique possible, l’article reste technique.

 

 

N° 66 de septembre, octobre et novembre 2010 : Trois portraits avec un point commun, le XIXe siècle

Dans son n° 66 de septembre-octobre et novembre 2010, numéro très sarthois, Maine Découvertes laisse place à la Mayenne avec trois portraits.

 

N° 67 de décembre 2010, janvier et février 2011 : De Notre-Dame de l'Épine aux baies de sureau

La revue trimestrielle des éditions de la Reinette (Le Mans) a des atouts : environ 80 pages en couleurs, sur papier glacé, avec une iconographie abondante et de qualité. Son ambition : faire découvrir la Sarthe et la Mayenne sous des facettes culturelles les plus diverses.

 

N° 68 de mars, avril et mai 2011 : De Laval à Saint-Jean-sur-Erve à 20 km/h

David Foisneau nous fait monter à bord du tram­way à vapeur qui, à partir de 1900, relie Laval et Saint-Jean-sur-Erve, en passant par Bonchamp, Argentré, Soulgé-le-Bruant et Nuillé-sur-Ouette, Saint-Georges-le-Fléchard et Vaiges… Trente-deux kilomètres au total, et on peut partir à 8 h 10 pour arriver à 9 h 47… La ligne de Laval à Saint-Jean-sur-Erve a cessé définitivement de fonctionner en 1938. Par contre, l’aventure du tramway à vapeur en Mayenne se poursuit jusqu’en 1947.

 

N° 69 de juin, juillet et août 2011 : Le médecin artiste sous le charme de Château-Gontier

Dans « Château-Gontier entre ombres et lumière », Évelyne Ernoul dresse un portrait d’Alcime Sinan (1875-1947). On a récemment redécouvert celui-ci grâce aux Éditions régionales de l’Ouest qui, en 2002, ont publié un ouvrage qui aurait pu l’être dès 1946 : Le Charme de Château-Gontier. Il voulait être artiste, mais il doit suivre une carrière militaire, vite interrompue par un accident de cheval. Alcime Sinan s’oriente alors vers la médecine. Il s’installe comme généraliste au Mans, ce qui lui permet de se livrer à ses passions : le dessin, la peinture, les recherches historiques.

 

N° 70 de septembre, octobre et novembre 2011: Queen Ermengarde, fille du vicomte du Maine, devenue reine d'Écosse

Pour les non férus d’histoire, l’histoire outre-Manche du XIIe siècle est pour le moins vague. Pourtant on y trouve des liens avec notre région, dynastiques évidemment. Ermengarde de Beaumont, nous ex­plique Anthony Robert, est la fille de Richard Ier de Beaumont, vicomte du Maine, seigneur de Fresnay-sur-Sarthe, Beaumont-sur-Sarthe et… Sainte-Suzanne.

 

N° 71 de décembre 2011, janvier et février 2012 : Notre-Dame-de-Pritz donne un sens au travail

Dans le n° 71 de Maine Découvertes – Le magazine Sarthe-Mayenne (décembre 2011, janvier et février 2012), Nicole Villeroux nous rappelle que Laval a le privilège de conserver dans trois de ses églises (Notre-Dame-de-Pritz ; Saint-Pierre, à Saint-Pierre-le-Potier ; Saint-Martin), des calendriers des travaux des mois, peints aux XIIe et XIIIe siècles.

 

 

N° 72 de mars, avril et mai 2012 : Vestiges du temps des Vikings

Le musée de l’Auditoire, à Sainte-Suzanne, consacre son exposition temporaire de 2012 aux Vikings. Comme en écho, Anthony Robert leur consacre huit pages dans Maine Découvertes – Le magazine Sarthe-Mayenne n° 72 (mars, avril et mai 2012) : « Le Maine en danger – Les Vikings attaquent ! »

 

 

 

N° 73 de juin, juillet et août 2012 : Sainte-Suzanne dans le patrimoine, histoire... et bière

Le n° 73 de Maine Découvertes (juin, juillet et août 2012) s’ouvre avec un dossier de Jean-Pierre Corbeau sur les Alpes Mancelles, situées à l’extré­mité nord-ouest de la Sarthe, qui empiètent de quel­ques kilomètres sur l’Orne et la Mayenne. De la ren­contre de la rivière (la Sarthe) et des roches de l’an­cien massif montagneux résulte un paysage unique dans le Grand Ouest.

 

 

N° 74 de septembre, octobre et novembre 2012 : Cibles de tir et drapeaux, dérision et loyauté

Dans le n° 74 de Maine Découvertes (septem­bre, octobre et novembre 2012), Évelyne Ernoul présente l’« extraordinaire collection de cibles » de la société de tir de L’Union, à Chemazé : jusqu’à récemment, les carnavals étaient une occasion de défier les autorités et de s’affranchir de toute règle. Le tir reste une activité géné­ralement associé à cette tradition de carnaval ou de foire. La soixantaine de cibles illustrées ayant survécu à la société de tir de Chemazé, existante entre 1843 et jusque vers 1970, sont des témoins de cette histoire et de la culture populaire de ces périodes.

 

N° 75 de décembre 2012, janvier et février 2013 : L'archéologie préventive fait parler l'histoire du Maine

Maine Découvertes, dans son n° 75 (décembre 2012 à février 2013) nous montre que les prospections archéologiques faites en amont de la construction de la ligne à grande vitesse Bretagne – Pays de la Loire permettent de mieux cerner l'histoire du Maine. En effet, pour les chercheurs, ce type de recherche, est une aubaine compte tenu des surfaces disponibles autorisant des fouilles sur de grandes superficies et de la diversité des sites découverts.

 

N° 78 de septembre, octobre et novembre 2013 : Un département tout en diversité qui se laisse découvrir

Le n° 78 de Maine Découvertes (septembre, octobre et novembre 2013) donne une large place à la Mayenne avec surtout la présentation du château de Bois-Thibault, à Lassay-les-Châteaux, et un « portrait » de l’historien Emmanuel de Waresquiel (Bonchamp-lès-Laval). De façon indirecte, le département est encore présent avec le maître-verrier Julien Chappée (on peut découvrir quatre de ses vitraux à l’église de Port-Brillet), ou encore avec Info-fax ou l’héraldique.

 

N° 79 de décembre 2013, janvier et février 2014 : Qui a écrit qu'on ne lit pas en Mayenne ?

Le n° 79 de Maine Découvertes (décembre 2013, janvier et février 2014) retiendra surtout l’attention des Mayennais pour la présentation de l’« association atypique », Lecture en tête, qu’effectue Isabelle Marchand, journaliste à France Bleu et bénévole de l’association. En outre, Anthony Robert, responsable du musée de l’Auditoire, à Sainte-Suzanne, livre le troisième volet de son dossier sur les origines de l’héraldique.

 

N° 80 de mars, avril et mai 2014 : 2014 et 2015 sont des années "Auguste Alleaume"

Le n° 80 de Maine Découvertes (mars, avril et mai 2014 – 7 euros) lève le voile sur les initiatives prises en Mayenne pour faire découvrir au grand public le parcours et l’œuvre d’Auguste Alleaume, peintre-verrier lavallois (1854-1940).

 

 

 

N° 81 de juin, juillet et août 2014 : Maine Découvertes change du tout au tout... et on est un peu perdus !

Avec son n° 81 de juin, juillet et août 2014, Maine Découvertes marque ses vingt ans et profite de l’occasion pour faire peau neuve. Il n’empêche que les vieilles peaux avaient des qualités !

 

N° 82 de l'automne 2014 : Mais où est donc passés la Mayenne ?

Le n° 81 de Maine Découvertes a inauguré une nouvelle série. « C’est un premier numéro d’une nouvelle période, écrivions-nous : accordons-nous quelques numéros pour nous y adapter… ou pas ! » Nous passerons rapidement sur ce n° 82 de l’automne 2014. La Mayenne en est quasiment absente. Heureusement, Isabelle Léone-Robin s’intéresse aux cimetières du Maine, à ces « odes de pierre à nos chers disparus », ce qui lui permet d’évoquer les cimetières de Laval et de Gorron qui accueillent les tombes et monuments funéraires de diverses personnalités.

 

 

N° 83 de l'hiver 2014 : Diverses interprétations d'Ubu Roi d'Alfred Jarry

Dans une rubrique « En bonne(s) compagnie(s) », Nicole Sandillon rappelle qu’« Alfred Jarry appartient au patrimoine de la Mayenne puisqu’il est né à Laval le 8 septembre 1873 » (quai Jehan-Fouquet). C’est en 1896 qu’Alfred Jarry, devenu Parisien et écrivain, publie Ubu Roi, représenté le 10 décembre de la même année, pour la première fois, au théâtre de l’Œuvre. Ce fut « un très beau scandale ».

 

N° 84 du printemps 2015 : La vie de château, à Clivoy, à Mortiercrolles...

Dans le n° 84 de Maine Découvertes (printemps 2015), Isabelle Léone-Robin nous initie en deux pages à la vie monastique cistercienne, fondée par Robert de Molesmes, prônant « une rigueur morale, dont les trois piliers : pauvreté, chasteté et silence, prenaient des reliefs particuliers dans une société médiévale austère ». En Mayenne, souligne l’auteure, « l’ancienne abbaye de Clairmont est un parfait exemple émouvant de la construction-type cistercienne ».

 

 

N° 85 de l'été 2015 : Trentenaires, les Villes et Pays d'art et d'histoire...

Le n° 85 de Maine Découvertes s’ouvre sur deux magnifiques photos animalières qui rendent hom­mage au Festimages nature, créé à Saint-Ber­thevin en 2008 sous l’impulsion d’Yves Chauvin. Il s’agit d’un « événement classé parmi les sept plus grands concours “photos nature” d’Europe et se­cond festival de photos animalières en France ». La septième édition, en 2015, a réuni 4 100 photos. Maine Découvertes reproduit le cliché qui a remporté le premier prix, attribué à Yann Wal­kowiak, mais aussi le martin-pêcheur de Patrice Cordier, premier prix 2014.

 

 

N° 101 de l'été 2019 : Autour des 24 Heures du Mans… sans la course !

Le n° 101 de Maine Découvertes est entièrement consacré à la course automobile des 24 Heures du Mans. Créée en 1923, celle-ci a fait connaître le chef-lieu sarthois dans le monde entier. Si Paris a sa tour Eiffel, Le Mans a ses 24 Heures ! Le choix éditorial est de leur consacrer un numéro spécial, mais sans parler de la course en elle-même : publication autour des 24 Heures du Mans, et non sur les 24 Heures…

 

 

105 de l'été 2020 : Vivre au XXIe siècle, ce n’est pas si mal !

Virginie Robert, directrice de publication du Magazine du patrimoine de la Sarthe et de la Mayenne, annonce un trimestriel « de qualité alliant art, histoire, patrimoine et découverte d’endroits atypiques sarthois et mayennais ». Dans son éditorial, elle met plus particulièrement en avant un focus sur la vie pendant le confinement et un article « exclusif » sur les épidémies en Sarthe depuis le XIVe siècle.

 

 

 

N° 106 de l'automne 2020 : La passion des 24 Heures du Mans en commun...

Dans son n° 101 de l’été 2019, Maine Découvertes consacrait un premier numéro spécial autour de la course automobile des 24 Heures du Mans. Le n° 106 de l’automne 2020 prolonge le précédent par toute une série d’articles, non pas sur la course elle-même, mais essentiellement sur des femmes et des hommes, des passionnés, parfois des artistes, tous attachés d’une façon ou d’une autre aux 24 Heures du Mans.