CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

Les archives - non secrètes...

 

En 1989, la Municipalité de Changé s'interroge... Un "contrat local de santé" avant l'heure

En 1989, la Municipalité de Changé s’interroge sur la politique à mettre en œuvre en faveur des personnes âgées. Elle a longtemps tourné en rond par rapport à cette question. Elle a rencontré à plusieurs reprises la Direction départementale des Affaires sanitaires et sociales (DDASS), mais cela n’a débouché sur rien de bien précis… D’où la demande au CÉAS de la Mayenne pour un travail d’observation et d’analyse portant plus spécifiquement sur les besoins des personnes âgées en perte d’autonomie. Dans les propositions, le concept de « contrat local de santé » est d’une étonnante actualité...

Cossé-le-Vivien : des demandeurs d'emploi élaborent un projet de territoire dans le cadre d'une formation-action

À Cossé-le-Vivien (sud-ouest de la Mayenne), durant un stage de trois mois qui s’est déroulé fin 1998, des demandeurs d’emploi ont élaboré un projet de territoire. Ils ont produit des fiches « projets » que les acteurs locaux se sont ensuite appropriées, ce qui a ainsi contribué à impulser une dynamique de développement local. Le pari initial : que l’élaboration de ce projet de territoire facilite durant le stage la remobilisation des demandeurs d’emploi vers un projet professionnel... Un troisième objectif pour cette démarche : qu’elle contribue à redynamiser une association locale, Alpine, dont le but est, en tout premier lieu, d’accueillir et appuyer les jeunes, en recherche du premier emploi, sans oublier les autres demandeurs d’emploi, plus âgés...

Près de 160 érémistes dans le dispositif depuis plus de dix ans

Nicolas Rafin, étudiant en licence de sociologie à l’Institut de psychologie et de sociologie appliquées (IPSA) à Angers, a effectué un stage au sein du CÉAS sur une période de six semaines, du 24 février au 4 avril 2003. Ce stage avait pour objet de réaliser une étude de type sociologique portant sur les bénéficiaires mayennais du revenu minimum d’insertion (RMI), inscrits dans le dispositif depuis la période 1989/1992, soit depuis plus de dix ans. L’étudiant a également signé une convention de stage avec la Caisse d’allocations familiales (CAF) qui a mis à sa disposition des données quantitatives et a facilité les contacts avec le public érémiste concerné.

Les établissements d'accueil pour personnes âgées. États des lieux et propositions pour le Coderpa

En 2004, le Comité départemental des retraités et personnes âgées de la Mayenne (Coderpa) a souhaité disposer d’un état des lieux prospectif de la situation des établissements dans le département. Il en a confié la réalisation au CÉAS qui a rencontré en entretien une vingtaine de directeurs d’établissement. Nous présentons ici des extraits du rapport de synthèse, lequel s’articule autour d’une quinzaine de constats avec, pour chacun, des propositions concrètes. Nous n’avons retenu que les constats, mais le rapport complet (24 pages, plus les annexes) peut être consulté au CÉAS.

Demandeurs d'emploi dans le pays de l'Ernée. Difficultés et attentes

En 2004, dans le pays de l’Ernée, les différents services liés à l’emploi souhaitent mettre en œuvre des actions susceptibles de faciliter le retour à l’emploi. Au-delà de leur propre réflexion, ils ont permis aux demandeurs d’emploi d’exprimer eux-mêmes leurs difficultés et leurs attentes. Ainsi, la Direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (DDTEFP) a missionné le CÉAS de la Mayenne pour réaliser des entretiens collectifs auprès d’une cinquantaine de demandeurs d’emploi (janvier et février 2005).

Politique sociale intercommunale au pays de l'Ernée. Historique et stratégie des acteurs

La communauté de communes du pays de l’Ernée est la toute première, en Mayenne, à avoir créé un Centre intercommunal d’action sociale (CIAS). Le nombre de CIAS en France reste peu élevé. Pourtant, le CIAS devrait s’imposer comme un outil indispensable de l’action sociale, à plus forte raison qu’avec 36 000 communes, les Centres communaux d’action sociale (CCAS) sont bien rares à pouvoir conduire une réelle action générale de prévention et de développement social. Nous proposons ici un retour historique sur l’expérience du pays de l’Ernée. Le CÉAS de la Mayenne est l’un des acteurs de cette réalisation.

Insertion par l'activité économique. Le CÉAS a évalué l'étude régionale

Pour la première fois, à l’échelle d’une région – et en l’occurrence celle des Pays de la Loire –, une étude, lancée en 2003, devait permettre de mesurer l’impact des structures d’insertion par l’activité économique (IAE). Pilotée par l’Agence de valorisation des initiatives socio-économiques (Avise) et confiée au cabinet parisien Opus 3, cette étude se voulait résolument participative. Dans leur édition du 15 juillet 2005, les Actualités Sociales Hebdomadaires présentent les résultats de cette étude. À la lecture du rapport, l’hebdomadaire en conclut que l’IAE est « un investissement rentable pour la société ».

Le Conseil général a élaboré sa politique pour 2008-2012. "Le CÉAS n'avait pas le droit à l'erreur"

Deux des quatre actuels salariés du CÉAS ont participé en 1993-1994 à l’élaboration du premier Schéma gérontologique départemental. Le CÉAS avait alors réalisé une prestation financée par le Conseil général, l’État, le Centre hospitalier de Laval, la Société de gérontologie et la Caisse primaire d’assurance maladie. Un tel Schéma est maintenant de la seule compétence du Conseil général. En Mayenne, on parlait d’un deuxième Schéma depuis longtemps. L’année 2007 a été la bonne. Et quand le Conseil général décide de s’y mettre, il faut aller vite. Retenu à l’issue d’un appel d’offres, le CÉAS a accompagné la démarche. Il a tenu les délais… Sa connaissance des acteurs et des territoires, également des problématiques spécifiques aux personnes âgées, lui a été précieuse. Avec un peu de recul, Claude Guioullier, chargé de mission au CÉAS, relate comment il a vécu l’expérience.

Précarité et pauvreté en milieu rural : une étude qualitative dans le pays de l'Ernée

Que l’on prenne comme indicateurs le taux de chômage ou encore le taux d’érémistes, la Mayenne se trouve en France dans une position très favorable, mais ces indicateurs sont-ils adaptés pour mesurer la précarité et la pauvreté en milieu rural ? Telle est la question que se posait en 2000/2001 la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass). D’où une mission d’étude confiée au Comité départemental d’éducation pour la santé (Codes) et au CÉAS, en partenariat avec la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales (Drass) et la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

Précarité et pauvreté en milieu rural : une étude qualitative dans le pays de l'Ernée

Que l’on prenne comme indicateurs le taux de chômage ou encore le taux d’érémistes, la Mayenne se trouve en France dans une position très favorable, mais ces indicateurs sont-ils adaptés pour mesurer la précarité et la pauvreté en milieu rural ? Telle est la question que se posait en 2000/2001 la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass). D’où une mission d’étude confiée au Comité départemental d’éducation pour la santé (Codes) et au CÉAS, en partenariat avec la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales (Drass) et la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

Nous sommes en 1995, dans le quartier Kellermann, à Laval. Une "Cellule de médiation" pour la tranquillité publique

Au début des années 1990, la ville de Laval a confié au CÉAS une mission d’accompagnement auprès des habitants, notamment par le biais de la formation. La mission a parfois pris des formes aussi novatrices (pour l’époque) qu’inattendues. Ainsi, un projet de « Cellule de médiation » a émergé, répondant à un certain nombre de constats et d’hypothèses.