CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

Démographie générale

 

Vivre en couple, se marier, se séparer : la France est de plus en plus "nordique"

Jusqu’au début des années 1970, en France, analyse France Prioux, on attendait presque toujours de se marier pour habiter avec son conjoint. Le mariage était alors pour la vie, et le divorce, difficile à obtenir et plus stigmatisé, n’était envisagé que lorsque la vie à deux n’était plus supportable. Aujourd’hui, la cohabitation précède souvent le mariage, et de plus en plus de couples ne souhaitent d’ailleurs plus se marier. Par ailleurs, les unions sont moins durables, car les séparations et les divorces se multiplient.

Une espérance de vie de 100 ans n'est certainement pas hors de portée

Dans le n° 473 de Population & Sociétés (décembre 2010, quatre pages), Jacques Vallin et France Meslé, de l’Institut national d’études démographiques (Ined), s’interroge sur l’espérance de vie : « Peut-on gagner trois mois par an indéfiniment ? »

74 millions d'hommes mobilisés – 10 millions de morts. Les générations sacrifiées de la Grande Guerre

Dans Population & Sociétés n° 510 d’avril 2014, François Héran, de l’Institut national d’études démographiques (Ined), reprend les derniers travaux des historiens et des démographes sur les pertes militaires et civiles de la guerre de 1914-1918, et il compare l’hécatombe de la Grande Guerre à celle de la mortalité infantile, qui était alors du même ordre de grandeur…