CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

 

ACTUALITÉS

<< <  Page  2 sur 38  > >>

07/03/2018

Recensement(s) de population : comment s'y retrouver, l'utiliser, l'exploiter ? (mars 2018)

C'était le thème de l'assemblée générale du CÉAS le 5 mai 2010. Il s'agit ici d'un extrait du montage Powerpoint présenté pour introduire les échanges, actualisé en 2018.

 

 

 

05/03/2018

Tous, proches aidants, aujourd'hui ou peut-être demain ? Guide des proches aidants Pays de Craon – Édition 2018

En 2017, l'association Alli'âges du Pays de Craon s'est attachée à écouter la parole des proches aidants. Le CÉAS a apporté son concours technique. Parmi les actions conduites, la réalisation d'un Guide qui répond aux questions que les proches aidants sont amenés à se poser. S'il est souvent complexe de s'y retrouver dans le labyrinthe des services et des différentes aides, ce Guide est conçu pour être le plus lisible possible...

 

 

 

02/03/2018

L'organisation communautaire : une méthode d'action prônant le pouvoir de ceux qui n'en ont pas

Diverses associations en France se réclament de l’organisation communautaire, une méthode d’action sociale tout droit venue des États-Unis, mais seulement deux associations, à Rennes et à Grenoble, l’ont expérimentée avec, dès le départ, le souci de pleinement s’en inspirer. À l'origine de cette méthode, Saul Alinsky, qui a consacré sa vie à défendre les « laissés-pour-compte » et les « pauvres ». Son combat contre les injustices dans les quartiers afro-américains l’a amené au leitmotiv suivant : « Ils ont le pouvoir, nous avons le nombre. Le reste est une question d’organisation ».

01/03/2018

La vie d'un suicidé espagnol en roman graphique (Denoël, 2011). L'Art de voler d'Antonio Altarriba (scénario) et Kim (dessin)

L’histoire relatée dans L’Art de voler est basée sur des événements réels : ceux de l’Espagne et, plus globalement, de l’Europe du XXe siècle ; ceux également d’un homme qui a vécu 90 ans avant de s’envoler par une fenêtre de la maison de retraite…

 

 

 

01/03/2018

Le nombre de suicides continue de baisser en Mayenne. Soixante-cinq par an, en moyenne, entre 2012 et 2014

L’institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) enregistre les décès selon leur cause. La qualité de cette source statistique est très liée aux déclarations elles-mêmes. Les données sont à prendre avec précaution dans la mesure où elles portent sur une cause dont on parle difficilement (le suicide) et où le nombre de décès est relativement faible. Pour gommer les fluctuations d’une année à l’autre, il est d’usage d’établir des moyennes annuelles sur une période de trois ans.

28/02/2018

Passées au crible des convulsions de l'histoire... Les pathologies politiques françaises, d'Alain Duhamel (2016)

En dépit du titre (Les pathologies politiques françaises), le dessein de l’auteur, Alain Duhamel, n’est pas de faire rentrer la vie politique française dans le cabinet du psychiatre pour y dresser le tableau clinique de toutes ses névroses. Il s’agit plus fondamentalement de cerner la singularité de la vie politique nationale à travers l’inventaire des principales attitudes et postures collectives (souvent antagonistes et contradictoires) qui ont jalonné notre histoire et qui continuent à façonner une approche de l’identité politique de la France.

15/02/2018

Un outil de pérennité et de développement. Le projet d'entreprise en librairie (février 2018)

Ce document est parti d’un constat : dans la majorité des secteurs d’activité, l’élaboration d’un projet de développement pour les trois, cinq ou dix ans à venir constitue une évidence.

Ainsi, les lycées ont un projet d’établissement ; les établissements et services sociaux et médicosociaux ont obligatoirement un projet d’établissement ou de service ; une communauté de communes va avoir un projet de territoire ; une association, un projet associatif…

Or, dans le secteur de la librairie, même lorsque l’entreprise sollicite des aides publiques, l’existence d’un projet de librairie n’est pas obligatoire, et est même très rare.

Michel Thierry, dirigeant de la librairie Siloë à Laval, a été précurseur : en 1995, avant de céder son entreprise, il a confié une telle mission à une jeune sociologue qu’il salarie : Évelyne Darmanin.

Entre autres, Michel Thierry est cofondateur de la formation de libraires à Laval (Institut supérieur des métiers, devenu UCO Laval). Par ailleurs, Évelyne Darmanin est aujourd’hui responsable de la filière à l’UCO Laval (licence de libraire).

Dès lors, on comprend mieux l’importance accordée dans la formation lavalloise à la méthodologie d’une façon générale, et à la méthodologie du projet d’entreprise, du projet de librairie en particulier.

Ce document est le fruit d’un travail collaboratif, réalisé sur plus d’une dizaine d’années, coordonné par un formateur en méthodologie de projet, Claude Guioullier, chargé de mission au CÉAS de la Mayenne et ayant une bonne connaissance du monde de la librairie.

D’année en année, les apprentis libraires ont enrichi le document de leurs remarques et suggestions à partir de leur jeune expérience dans le secteur d’activité.

D’où, pour chaque politique spécifique, une sorte d’inventaire à la Prévert de toutes les actions pouvant se mettre en œuvre : toutes ensemble, on peut aussi bien y retrouver des idées émanant d’une « petite » librairie familiale ou bien d’une « grande » librairie parmi les plus grandes…

Quand le document a pris forme, c’est toute l’équipe pédagogique, chacun avec son regard ciblé, qui a pu réagir sur les contenus, les rectifier parfois, les enrichir très souvent.

Cet outil est libre de toute utilisation. La plus grande satisfaction pour les apprentis-libraires qui ont participé à sa rédaction serait de le voir utilisé par leurs aînés.

La plus grande satisfaction pour l’UCO Laval et le CÉAS de la Mayenne seraient de voir d’anciens apprentis-libraires à Laval créer leur propre entreprise… avec ce document en livre de chevet.

À tous, rappelons que ce document résulte d’une démarche collaborative. Il peut encore évoluer, s’enrichir d’expériences. Disponible en ligne, le document peut être actualisé, complété, corrigé. Les mises à jour s’effectueront très rapidement.

14/02/2018

Perte de plus de 2 400 emplois entre 2009 et 2014. Mayenne : poids de l'agriculture et de l'industrie (février 2018)

L’Insee réalise aujourd’hui son approche de l’emploi et de la population active sur la tranche d’âge des 15 à 64 ans. Le recensement présente l’inconvénient de fournir des données qui remontent à plus de trois ans, donc en décalage avec la conjoncture du moment. Cependant, il a l’avantage de permettre une analyse exhaustive des actifs résidant dans le département (donc « au lieu de résidence », pouvant travailler soit en Mayenne, soit en dehors, ou étant chômeurs) et une analyse des emplois dans le département (par conséquent, « au lieu de travail »).

Tout en pouvant prendre en compte divers critères tels, par exemple, le groupe socioprofessionnel, le secteur d’activité ou le statut professionnel, cette observation peut également s’enrichir d’une approche infra-départementale et d’une mise en perspective avec d’autres territoires.

Dans les analyses comparatives entre 2009 et 2014, il conviendra de se rappeler que depuis 2004, le recensement prend mieux en compte les actifs ayant un emploi, même occasionnel ou de courte durée, et qui sont par ailleurs étudiants, retraités ou chômeurs. Une part de l’évolution, depuis 1999, peut être liée à ce changement.

09/02/2018

Aide à domicile : la présentation d'une situation professionnelle (février 2018)

Ce qui suit est une trame pour présenter une situation professionnelle sans rien oublier qui soit important. Le contenu est à adapter en fonction des différentes circonstances :
Aide à domicile à une collègue qui va la remplacer.
Aide à domicile en réunion d'équipe (ou en formation) pour approfondir une situation.

Aide à domicile dans le cadre d’une réunion de coordination.

08/02/2018

Aide à domicile : accepter ou refuser les cadeaux (février 2018)

D’une façon générale, l’aide à domicile ne doit pas accepter les cadeaux (en expliquant bien, avec tact et délicatesse, pour quelles raisons elle ne peut pas accepter), mais il peut y avoir des tolérances, des exceptions... Dans tous les cas, la règle est de refuser de l’argent… Elle vaut également dans l’autre sens : l’aide à domicile n’a pas à offrir de cadeaux à la personne aidée. Il y a un risque au niveau de la cohésion de l’équipe (toutes ne pratiquant pas forcément de la même façon). Ce peut être également une source de difficultés avec la famille. Enfin, il y a le risque de vexer les personnes aidées auxquelles on n’offre pas de cadeaux (car tout finit par se savoir)… Par contre, ce peut être le service qui offre un cadeau, en fin d’année par exemple, mais à toutes les personnes aidées.



<< <  Page  2 sur 38  > >>