CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

 

ACTUALITÉS

Page  1 sur 41  > >>

12/11/2018

Recensements de la population de 1968 à 2015. Ce qu'ils nous disent de la Mayenne

L’Insee a mis en ligne, sur son site Internet, fin octobre 2018, de nombreuses données issues des recensements harmonisés de 1968 à 2015. Sont ainsi disponibles, par département et commune, les données concernant la population selon le sexe et l’âge quinquennal ; la structure de la population active de 25 à 54 ans selon la catégorie socioprofessionnelle, le niveau de diplôme, le sexe et le secteur d’activité ; la population des 16 ans ou plus selon le niveau de diplôme, le sexe et l’âge. Qu’est-ce que ces données nous disent de la Mayenne et de ses évolutions sur un peu plus de quarante-cinq ans ?

 

 

 

08/11/2018

En 2017, solde naturel négatif dans 79 communes mayennaises

En 2010, en Mayenne, le solde naturel était largement positif : il y avait eu 1 223 naissances de plus que de décès. En 2017, les décès sont plus nombreux que les naissances (+ 33). Si, parallèlement, le solde migratoire est lui-même négatif, la population mayennaise diminuera inexorablement.

Lire la suite...

08/11/2018

Tous, proches aidants, aujourd'hui ou peut-être demain ? Guide des proches aidants Pays de Craon – Édition 2018

En 2017, l'association Alli'âges du Pays de Craon s'est attachée à écouter la parole des proches aidants. Le CÉAS a apporté son concours technique. Parmi les actions conduites, la réalisation d'un Guide qui répond aux questions que les proches aidants sont amenés à se poser. S'il est souvent complexe de s'y retrouver dans le labyrinthe des services et des différentes aides, ce Guide est conçu pour être le plus lisible possible...

 

 

 

07/11/2018

Un guide pour "naviguer" sur le site de l'Insee (07/11/2018)

On devrait pouvoir utiliser le site Internet de l'Insee surtout pour accéder aux données statistiques disponibles, et en particulier aux résultats des recensements de population. Là, il faut vraiment trouver ses repères ! Accéder aux données dont on a besoin est parfois bien compliqué...

Pour faciliter l'appropriation du site, le CÉAS a conçu un guide qui évitera sans doute à beaucoup de tâtonner pendant un bon moment...

 

 

 

07/11/2018

Répertoire des acteurs gérontologiques en Mayenne (novembre 2018)

Le projet Paerpa en Mayenne a pour objet la prévention de la perte d’autonomie pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. Cette prévention se doit d’être un complément de l’accompagnement à la perte d’autonomie. Elle couvre tous les volets de la prévention par des actions sur les grands déterminants de santé (prévention primaire), des actions sur la perte d’autonomie évitable (prévention secondaire) et enfin des actions permettant d’éviter l’aggravation ou la dégradation de situations déjà installées (prévention tertiaire).

Mais pour mettre en pratique les recommandations et communiquer, se coordonner avec les autres acteurs du territoire, encore faut-il les connaître et surtout bien appréhender leur champ d’action et leurs activités. C’est tout l’objet de ce guide qui permettra de mieux situer son action dans un ensemble très complexe parfois. Il se positionne en premier niveau et s’intègre dans des possibilités d’informations plus larges par les moyens dématérialisés actuellement disponibles.

07/11/2018

CÉAS-point-com novembre 2017

Les CÉAS-point-com de novembre 2017 sont en ligne...

 

 

 

06/11/2018
05/11/2018

Accéder à l'ensemble des CÉASsement vôtre !

Vous êtes d’accord ou non ? Mais avec quoi déjà ?

Les 16 et 17 octobre 2018, pour Ouest-France, l’Ifop a réalisé un sondage par questionnaire auto-administré en ligne auprès d’un échantillon de 1 006 personnes censées être représentatives de la population française âgée de 18 ans ou plus.

Dans la présentation des résultats, l’Ifop utilise le jargon habituel pour crédibiliser la démarche qui « respecte fidèlement les principes scientifiques et déontologiques de l’enquête par sondage ».

Bien entendu, ceux qui ont répondu pouvaient ne pas avoir d’avis… Même si, quand une seule réponse était requise, les pourcentages pour l’ensemble sont systématiquement de « 100 % ».

L’Ifop diffuse l’« intervalle de confiance situé de part et d’autre de la valeur observée et dans lequel la vraie valeur a une probabilité déterminée de se trouver » – bref, les marges d’erreur. L’exemple retenu porte sur un échantillon de 1 000 personnes. Dès lors, quel crédit apporter aux résultats quand l’Ifop fournit des scores, par exemple, en fonction du niveau d’éducation ou encore du vote à la présidentielle de 2017 (premier tour) ? Là, on n’est plus sur un effectif de 1 000 personnes, mais sur un effectif pouvant être inférieur à 100…

La première question est : « Selon vous, qui détient le pouvoir aujourd’hui en France ? » Dans les items proposés, il n’y a pas le Parlement qui – en France – détient quand même le pouvoir de voter les lois et de contrôler le Gouvernement… « Détenir le pouvoir ? » Le pouvoir de quoi ? Peut-on apporter le moindre crédit à un sondage recourant à un vocabulaire aussi équivoque ?

Quelques questions plus loin, l’Ifop souhaite mesurer l’adhésion à l’idée de confier la direction du pays à des experts non élus. Quelle idée ! Voici la question posée : « Certains pensent que la France doit se réformer en profondeur pour éviter le déclin mais qu’aucun homme politique élu au suffrage universel ne disposera plus du pouvoir nécessaire pour mener à bien ces réformes et que dans ce cadre, il faudrait que la direction du pays soit confiée à des experts non élus qui réaliseraient ces réformes nécessaires mais impopulaires. Vous personnellement, êtes vous tout à fait d’accord, plutôt d’accord, plutôt pas d’accord ou pas du tout d’accord avec cette opinion ? »

Mais de quelle opinion s’agit-il déjà – tellement longue est la question ? À quoi doit-on répondre ? Bref, 59 % des Français seraient d’accord. Mais d’accord avec quoi ? Bien sûr, avec l’avis personnel du rédacteur car difficile d’être convaincu par la neutralité de la « question »…

La seule chose à retenir de ce questionnaire : l’enjeu de l’éducation populaire afin de développer massivement l’esprit critique.

02/11/2018
01/11/2018

Les occasions de mieux la comprendre se multiplient. Maladie d'Alzheimer : cinéma et littérature (mise à jour : novembre 2018)

La maladie d’Alzheimer conserve encore tous ses mystères, tant sur le plan médical que pour l’entourage dans la vie au quotidien. Dès lors, on ne peut que saluer les diverses initiatives, dans la production culturelle, qui permettent au grand public de mieux connaître et comprendre cette maladie.

 

 



Page  1 sur 41  > >>