CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

Connaissance du secteur en Mayenne

Cahier n° 5 : Plus de 6 000 associations en Mayenne. Environ 280 créations en 2019 (février 2020, 10 pages)

Un "cahier" de neuf pages donne une photographie des associations en Mayenne : plus de 6 000 sont en activité, dont environ 900 qui emploient des salariés. Il se crée quelque 280 associations chaque année. Une association sur quatre a pour objet la Culture, tourisme, échanges internationaux ou le Sport. Aux postes à responsabilité, seulement 4 % de jeunes et 43 % de femmes.

 

"Plus travailleuses, plus investies, plus rigoureuses" : l'engagement chez les femmes

Dans le cadre du programme d’études d’intérêt national, initié par le Fonds national pour le développement de la vie associative (FNDVA), le CÉAS a réalisé, en 2002-2003, une étude sur les femmes et les jeunes dirigeants d’associations en Mayenne. Nous présentons ici les principaux éléments concernant l’étude sur les femmes. La première partie de ce rapport s’attache à présenter l’engagement associatif des personnes interviewées. La seconde propose les préconisations visant une plus grande participation des femmes aux instances dirigeantes des associations. Cette seconde partie s’appuie, entre autres, sur les expériences des personnes rencontrées et sur les suggestions qu’elles ont pu apporter.

 

Jeunes dirigeants d'associations : "les prendre au sérieux"...

Dans le cadre du programme d’études d’intérêt national, initié par le Fonds national pour le développement de la vie associative (FNDVA), le CÉAS a réalisé, en 2002-2003, une étude sur les femmes et les jeunes dirigeants d’associations en Mayenne. Nous présentons ici les principaux éléments concernant les jeunes de moins de 25 ans.

 

Ligne TGV, déchets nucléaires, ligne THT : stratégie associative de la contestation en Mayenne

Contre les projets publics, la Mayenne se distingue par sa capacité à s'organiser. Que ce soit concernant la nouvelle ligne TGV Ouest (1977), l'enfouissement des déchets nucléaires (2000) ou la ligne très haute tension (THT) Cotentin-Maine (2005), la contestation s'est exprimée par le biais d'associations créées localement, à l'échelon communal : une trentaine d'associations contre la nouvelle ligne TGV, plus de cinquante contre le projet d'enfouissement et plus d'une vingtaine contre la ligne THT. Mais si l'on peut parler de stratégie associative de la contestation en Mayenne, peut-on mettre sur le même plan, en particulier, les deux derniers mouvements ?