CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

 

 

  

ACTUALITÉS

<< <  Page  2 sur 54  > >>

18/09/2021

"Il suffit d'un rien pour qu'une vie bascule du bon côté". Né sous une bonne étoile, d'Aurélie Valognes (Mazarine, 2020)

Une chose n’est pas coutume, on aurait presque envie de commencer la lecture de ce roman en commençant par la fin… La dernière partie, « Pour vous en dire plus », consacrée aux remerciements de l’auteure pour les personnes qui l’ont soutenue, pour ses lecteurs, pour les libraires, est un très bon résumé de l’histoire, mais aussi une analyse de ce que nous avons pu ou pouvons vivre durant notre scolarité.

 

 

 

 

17/09/2021

Le mouvement ralentit depuis la fin des années 2000. 148 300 Britanniques résident en France en 2016

Selon la source Insee du recensement de la population, en 2016, quelque 148 300 Britanniques (certains pouvant avoir la double nationalité) résident en France. Celle-ci est le deuxième pays européen à accueillir le plus de ressortissants britanniques – en l’occurrence après l’Espagne où ils sont deux fois plus nombreux.

16/09/2021

Les occasions de mieux les comprendre se multiplient. Maladies d'Alzheimer et apparentées : cinéma et littérature (septembre 2021, 70 pages)

Les maladies d’Alzheimer et apparentées conservent encore tous leurs mystères, tant sur le plan médical que pour l’entourage dans la vie au quotidien. Dès lors, on ne peut que saluer les diverses initiatives, dans la production culturelle, qui permettent au grand public de mieux connaître et comprendre ces maladies.

 Présentation du roman d'Anne-Gaëlle Huon, Même les méchants rêvent d'amour (2019)

 

 

15/09/2021

Pas vraiment de quoi être très fier... Liberté de la presse : la France n'est qu'au 34e rang

Publié chaque année depuis 2002 à l’initiative de Reporters sans frontières (RSF), le Classement mondial de la liberté de la presse est un outil de plaidoyer essentiel fondé sur le principe de l’émulation entre États. Sa notoriété lui confère une influence croissante auprès des autorités publiques nationales. Des chefs d’État ou de gouvernement redoutent chaque année sa parution. Selon RSF, le classement est « une référence, citée par les médias du monde entier et utilisée par les diplomates et les organisations internationales telles que les Nations unies et la Banque mondiale ».

14/09/2021

Une bien belle histoire d'amour, mais quel gâchis ! L'Orfèvre, de Michèle Andrieux (Librinova, 2020)

L’auteure, Michèle Andrieux, vit à Châtelain. Passionnée par l’histoire et s’inspirant de personnages réels, elle a autoédité en 2020 un premier roman, L’Orfèvre, avec Librinova (280 pages ; 16,90 euros).

 

 

 

 

14/09/2021

N° 159 de novembre 2019 : "Animal", sous divers points de vue

Le n° 159 de la revue culturelle des Pays de la Loire (novembre 2019, 96 pages, 15 euros) présente l’animal sous une multiplicité de points de vue et explore les liens qui nous unissent à « ces êtres embarqués avec nous dans le tourbillon de l’existence » – non sans nous « en apprendre beaucoup sur nous-mêmes ».

 

 

 

13/09/2021

La Vierge, l'Enfant et l'oiseau : une exposition à découvrir à la chapelle de Doucé

On connaît tous Jublains pour son musée archéologique et ses vestiges gallo-romains : sa « forteresse », son théâtre, ses thermes, son temple, ainsi que pour le programme de fouilles archéologiques engagé en 2010, initialement pour mettre au jour une domus. Mais Jublains, c’est aussi la chapelle Notre-Dame-de-Doucé, un lieu traditionnel de pèlerinage. Une association – l’Association pour la sauvegarde de la chapelle de Doucé (ASCD) – s’emploie à préserver et à valoriser le site.

 

 

 

12/09/2021

Une analyse globale avec de multiples facteurs. Évolutions de la famille depuis les années 70

En Occident, la famille des années 2020 n’est plus la même que celle d’il y a une cinquantaine d’années : elle est moins « institutionnalisée », plus diversifiée, avec moins d’enfants, etc.

Il n’y a pas un seul facteur explicatif, mais un ensemble de facteurs qui interagissent, sans qu’il soit toujours aisé de dire si tel élément constitue une cause ou une conséquence.

Dans un souci de lisibilité, en puisant dans les études sociologiques et en nous appuyant sur nos propres observations, nous nous sommes employés à catégoriser divers facteurs explicatifs et à les développer avec des commentaires qui peuvent s’appuyer sur des faits objectifs ou bien constituent autant d’hypothèses qu’il conviendrait de vérifier.

11/09/2021

Tu pourrais me remercier, de Maria Stoian (Steinkis, 2017). Femmes et hommes victimes de violences...

L’album Tu pourrais me remercier comprend vingt chapitres de quelques pages chacun. Le sommaire les introduit par un titre qui est à chaque fois une citation : « J’avais 15 ans »… Puis « Je suis resté cloîtré chez moi pendant des semaines »… Et encore : « Il n’y a pas de mots pour décrire ce sentiment de trahison, de culpabilité et de dégout de soi », etc.

 

 

 

10/09/2021

Violence conjugale et approche par genre (septembre 2021)

Toutes les violences sont-elles inacceptables ? Voilà une question qui aurait pu être donnée comme sujet de philosophie au baccalauréat. Mais cette question peut aussi se poser pour chacun d’entre nous dans son quotidien. Cette violence, c’est la claque donnée à un enfant ; c’est le coup de pied au chien qui ne rentre pas assez vite ; c’est l’arbre qu’on arrache parce qu’il empêche de stationner son auto... La violence est partout, et ses degrés pour un enfant, une femme, un homme, vont de la vexation la plus anodine à de graves blessures physiques ou psychiques.



<< <  Page  2 sur 54  > >>