CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

 

 

  

ACTUALITÉS

<< <  Page  2 sur 53  > >>

21/06/2021

Accéder à l'ensemble des CÉASsement vôtre !

Alerte à Taishan… Flamanville n’est pas loin !

EDF et sa filiale Framatome développent à travers le monde leur technologie des EPR (European Pressurized Reactor) qui constituent une troisième génération de réacteur nucléaire. Mises en service en 2018 et 2019, seulement deux centrales nucléaires avec un réacteur de type EPR sont actuellement en activité, en l’occurrence à Taishan, dans le sud de la Chine.

Quatre autres « EPR » sont en construction : deux en Angleterre, un en Finlande et un à Flamanville, dans la Manche. Le chantier de celui-ci a été lancé en 2007. Après des « incidents » et retards à répétition, sa mise en route est désormais annoncée pour 2023. Le budget a dérivé d’initialement 3,3 milliards d’euros à plus de 19 milliards.

Flamanville, c’est seulement à quelque 200 km de Laval. Mieux vaut pour nous que ces nouveaux réacteurs nucléaires soient sûrs. Ce n’est pas pour nous rassurer : en Chine, l’un des réacteurs EPR vient de connaître une alerte, suffisamment grave pour inquiéter les autorités américaines. Certes, dans un contexte politique tendu entre les États-Unis et la Chine, celles-ci peuvent être tentées de dramatiser l’événement.

Mais cela se passe en Chine où l’on peut difficilement supporter d’être mis en défaut. Saura-t-on un jour la nature et la gravité de l’ « incident » ? En tout cas, c’est un nouveau sale coup pour l’industrie nucléaire française…

L’EPR de Flamanville, si près de chez nous, sera-t-il garanti plus fiable et sans risque ?

17/06/2021
14/06/2021

Les occasions de mieux les comprendre se multiplient. Maladies d'Alzheimer et apparentées : cinéma et littérature (juin 2021, 68 pages)

Les maladies d’Alzheimer et apparentées conservent encore tous leurs mystères, tant sur le plan médical que pour l’entourage dans la vie au quotidien. Dès lors, on ne peut que saluer les diverses initiatives, dans la production culturelle, qui permettent au grand public de mieux connaître et comprendre ces maladies.

 

 

 

17/05/2021

Mieux qu'un cours sur le mal-être et l'écoute active : Tatie Danielle, film d'Étienne Chatiliez (1990) (mai 2021)

Sur le coup, on dit de Tatie Danielle qu’elle a tous les défauts : elle est égoïste, indifférente aux autres, infecte, odieuse, profiteuse, ironique, hypocrite, menteuse, comédienne, manipulatrice, méchante, mauvaise, insupportable...

 

 

 

 

17/05/2021

Répertoire des ressources documentaires au CÉAS (actualisation : mai 2021, 305 pages)

Ce document recense les publications que le CÉAS met à la disposition du public, en consultation sur place et/ou pour les adhérents, éventuellement en prêt. Pour chaque publication, sont fournis les numéros disponibles avec des informations sur leur contenu (généralement les titres en première page).

Ce fonds couvre des champs aussi divers que l’action sociale, l’économie, la santé publique, la politique, l’histoire, la religion.

 

 

08/05/2021

France Alzheimer Mayenne : Lettre aux adhérents. Les éditoriaux de Paul Choisnet sont un vrai manuel (mai 2021 - 27 pages)

Avec environ un bulletin tous les deux mois, l’association France Alzheimer Mayenne, présidée par Paul Choisnet, informe régulièrement ses adhérents sur les activités de soutien qu’elle propose, mais aussi sur tout ce qui touche la maladie d’Alzheimer et celles qui y sont apparentées. Le plus souvent, l’éditorial que rédige le président apporte des clés pour comprendre la maladie et permettre aux proches d’être véritablement aidants. La « lettre » révèle un réel souci de lisibilité tant sur la forme (caractères de police assez grands) que sur le fond (articles courts, accessibles). Nous livrons ici la présentation synthétique de chaque bulletin publiée dans La Lettre du CÉAS et sa rubrique « Publications locales en revue ».

07/05/2021

Écrire pour transmettre des valeurs aux enfants. Charline Galpin et Alexandre Chassagne : conteurs

Charline Galpin et Alexandre Chassagne ont uni leurs talents pour créer ensemble un album qui se veut optimiste : L’histoire du peuple des glaces (autoédition, 2020). Si l’idée d’écrire cette histoire vient d’Alexandre Chassagne, l’univers du livre est particulièrement familier à Charline Galpin, qui est titulaire d’une licence professionnelle spécialisée dans les métiers du livre et a travaillé pendant six ans dans ce domaine. Quant à Alexandre Chassagne, son goût pour le chant l’a conduit à offrir une dimension musicale à ce conte entraînant et magique !

 

L'histoire du peuple des glaces (autoédition, 2020). Un hommage rendu à la nature

L’histoire du peuple des glaces (40 pages, 15 euros), conte musical autoédité par Charline Galpin et Alexandre Chassagne, nous emmène à la rencontre d’une communauté nomade qui vit en symbiose avec la nature. La lecture transmet une toute autre vision que celle véhiculée dans nos sociétés industrielles où il est grandement question de croissance économique et de l’appropriation mercantile des ressources de la Terre. Chez les « Glagla », l’accent est mis sur la connaissance et le respect de la nature. Voilà un livre à destination des enfants, qui fait également réfléchir les grands.

06/05/2021

Un témoin qui, sans déformer, donne à voir ce qu'il a vu... Arnaud Roiné, photojournaliste indépendant en résidence

Le parcours de ce Mayennais n’est pas banal. De 1998 à 2008, il a été photographe officiel à la Présidence de la République. Il a ainsi capté le quotidien de Jacques Chirac, puis de Nicolas Sarkozy, aussi bien en France qu’à l’étranger. Dans la foulée, de 2008 à 2017, il enchaîne sur un poste de photographe et chef des reporters à l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense…

 

04/05/2021
03/05/2021

Accéder à l'ensemble des CÉASsement vôtre !

 

Dimanche Ouest-France réinvente les votes de paille

Dans son édition du 2 mai 2021, Dimanche Ouest-France s’improvise sociologue en diffusant un « sondage » sur la perception qu’ont les habitants des Pays de la Loire de leur appartenance ligérienne. Voilà bien une initiative périlleuse, sous ses aspects ludiques, à quelques semaines d’élections régionales où nécessairement d’aucuns en profitent pour questionner la pertinence du territoire des Pays de la Loire. L’affaire est trop sérieuse pour la traiter si cavalièrement.

Passons sur tous les biais qui se glissent dans quasiment chacune des questions. À la fin du questionnaire, dans les consignes pour répondre, il n’est plus question d’un « sondage », mais d’un « quiz ». Cela ne saurait excuser la légèreté de l’initiative. Ce qui interroge le plus, ce sont les modalités pour répondre. On peut envoyer sa contribution à « 85desk@ouest-france.fr », mais quand on a le journal en version papier, comment procède-t-on ? D’autant plus qu’il n’y a pas d’espace pour répondre aux questions ouvertes…

On peut aussi répondre en ligne en scannant un QR code – ce qui exclut tous ceux qui ne sont pas équipés ou qui ne sont pas familiarisés à cette technique…

Tout cela nous rappelle la malheureuse histoire du magazine The Literary Digest. En amont de l’élection présidentielle américaine de 1936, il a réalisé une enquête d’intention de vote : plus de deux millions de citoyens américains y ont répondu, dont une part importante de ses lecteurs. Mais les lecteurs de la revue ne sont pas les électeurs américains ! C’est ce que l’on appelle un « vote de paille » : l’enquête est réalisée sans constitution d’un échantillon représentatif. On pense que le grand nombre de répondants garantit la fiabilité.

Le magazine annonce ainsi le succès du républicain Alf Landon… et c’est le démocrate Franklin Delano Roosevelt qui est réélu avec une très confortable avance (61 %). Le magazine, discrédité, ne s’en relèvera pas. Il disparaît très rapidement. Bien entendu, ce n’est pas ce que nous souhaitons à Dimanche Ouest-France.

 



<< <  Page  2 sur 53  > >>