CÉAS de la Mayenne
29, rue de la Rouillère
53000 Laval
Tél. 02 43 66 94 34
Mél. ceas53@wanadoo.fr

Fin de vie

 

Clés de compréhension pour la fin de vie (La Lettre du CÉAS n° 289 de janvier 2013 - hors-série)


En théorie, dès lors qu’il y a prise en charge médicale de la fin de vie, il n’y a pas à s’inquiéter... Le problème, c’est que la vie est une succession d’expériences dont on réchappe généralement, grandi ou cabossé, mais vivant. La fin de vie, on la prolonge, mais provisoirement. On finira bien par basculer vers cette inconnue qui n’a cessé, au fil des siècles, et même des millénaires, de susciter une peur individuelle et collective.

Aujourd’hui, ce qui est devenu plus insupportable, c’est la perspective d’un état grabataire, conscient ou non. Et, plus que tout, la peur de la douleur.

La médecine a ses réponses avec des médicaments qui soulagent la douleur, quitte à générer des effets sur la conscience. Et il y a ces soins palliatifs qui accompagnent la fin de vie dans une approche individualisée et systémique.

Mais y a-t-il toujours l’information et la formation nécessaires, les moyens humains et matériels ? La législation, qui encadre la difficile question des responsabilités, est-elle adaptée ?

Le dossier que nous proposons ici vise à apporter à chacun l’information utile pour mieux connaître la question de la fin de vie. Le rapport Sicard, remis au président de la République en décembre 2012, nous a semblé constituer une opportunité pour évaluer les pratiques au regard de la législation actuelle – en particulier la loi Leonetti de 2005 – et faire le point sur ce qu’il conviendrait d’améliorer afin de mieux répondre à la diversité et à la complexité des situations (pages 2 à 6).

Nous complétons cette approche de fond par les résultats d’une enquête sur les décisions que prennent les médecins dans les situations de fin de vie, les statistiques des causes médicales de décès ainsi que des lieux de décès, les textes législatifs en vigueur, un glossaire… Enfin, nous avons réservé une place à la découverte de la question de la fin de vie, des soins palliatifs et de la mort à travers la production littéraire et iconographique.